Données techniques des moissonneuses-batteuses John Deere

Annonce

Sélectionnez le modèle de la moissonneuse-batteuse John Deere:

Histoire des moissonneuses-batteuses de la marque John Deere:

Le modèle 55 de John Deere, créé en 1947, fut un pionnier des moissonneuses-batteuses modernes telles que nous les connaissons aujourd’hui. L’opérateur était assis à une hauteur significative, ce qui lui permettait d’avoir un contrôle total sur le convoyeur incliné et l’ensemble de coupe large de 3,65 mètres. Le positionnement du moteur à l’arrière, derrière le conducteur, ainsi que de la trémie à grain près de l’essieu avant assuraient une stabilité excellente. Un poids supplémentaire sur l’essieu avant et des roues arrière directionnelles amélioraient la traction. Bien que le modèle 55 ne puisse récolter que 1,6 hectare par heure, comparé aux véhicules actuels de la série X qui récoltent jusqu’à 12 hectares par heure, cela représentait un progrès significatif vers une récolte plus efficace.
À l’origine, les ensembles de coupe faisaient partie intégrante du convoyeur incliné et leur changement prenait des heures. Les moissonneuses devaient se rendre sur le champ avec l’ensemble attaché, ce qui limitait leur largeur, surtout en Europe. L’introduction du système Quick Tach sur les moissonneuses-batteuses de la série 3300-7700 de John Deere permettait de tracter les ensembles de coupe derrière la moissonneuse et de les attacher rapidement sur le champ en quelques minutes seulement. Cela a permis de construire des modèles plus larges avec une plus grande capacité, doublant le rythme de la récolte au cours de la décennie suivante.
Les premières cabines sont apparues dans les moissonneuses-batteuses dans les années 60 du XXe siècle, mais elles étaient simples et peu confortables. Ce n’est qu’en 1982 que les moissonneuses-batteuses de la série 1000 de John Deere ont reçu des cabines modernes, plus silencieuses, mieux équipées et dotées de la climatisation. Au cours des années suivantes, une série de systèmes électroniques innovants ont été introduits, offrant aux opérateurs un confort de travail encore plus grand.

Partager sur:
AgriDonnees Facebook